/medias/image/6735331755d4191197a0f2.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

[ZOOM SUR] Marion Pradier Sentucq (ICN PGE 2006), les dessous de sa vie New-Yorkaise

Interview

-

12/04/2019

Marion Pradier Sentucq, depuis 2014 à New-York, s’épanouit professionnellement dans l’univers de la lingerie. Nommée Director of Sales and Branding chez Eurovet Americas en 2017, elle est en charge des salons CURVE et INTERFILIERE, les salons leaders dédiés à la Lingerie et maillots de bain.

Raconte nous ton parcours après ICN

Après ma troisième année, je suis partie à New York pour un semestre d’étude au Fashion Institute of Technology. De retour à Paris j’ai signé mon premier CDI au sein de l’Agence Marketing et Bureau de tendance Carlin - où j’avais effectué la majeure partie de mon année césure. J’ai eu la chance de démarrer ma carrière dans un environnement exceptionnel entre création et business, et travailler sur des sujets marketing très stratégiques pour de grands groupes de cosmétiques (L’Oréal, Procter & Gamble, Coty, Dessange...), mode et Lingerie (Aubade, Dim, groupe Huijie / Maniform...) - en Europe et en Asie. 

Après quelques années, j’ai eu envie d’explorer l’autre côté du miroir et travailler pour une marque, mener mes propres projets. Chez Daniel Hechter j’ai pu refondre l’identité de marque des licences lingerie et développer les grands comptes. Mais l’envie d’international s’est vite fait sentir. Lorsque fin 2013 mon compagnon a décroché le job de ses rêves pour une grande agence de publicité, nous avons sauté sur l'occasion. Trois petits mois pour démissionner, se marier, vendre 80% de nos affaires, caser l'essentiel dans deux valises et changer de vie.


Peux-tu nous décrire tes missions dans ton poste actuel : Director of Sales and Branding chez Eurovet Americas

Eurovet Americas produit cinq événements B to B par an où nous créons les conditions idéales pour que les marques, les distributeurs, les fournisseurs de l'industrie de la lingerie et maillots de bain se rencontrent et génèrent du business. Mon rôle est plus précisément de veiller au maintien des comptes clients, dénicher et recruter de nouvelles marques, favoriser le networking et le matchmaking, développer de nouveaux produits, partenariats et activations pour réinventer l'expérience salon chaque saison. 

«  Aux Etats-Unis, il faut s'investir énormément, essayer, échouer et se relever, avant de trouver le chemin vers le succès. »

Pourquoi l’univers de la lingerie ? 

Parce que c’était mon principal domaine d’expertise lorsque je suis revenue vivre à New York. Je suis arrivée aux Etats-Unis avec le statut de « conjoint suiveur » sans permis de travail. Comme beaucoup, j'ai fait l'erreur de penser qu'il me suffirait de claquer les doigts pour trouver un emploi... Pour décrocher un job et un visa, il m’a fallu tout remettre à plat, recommencer à zéro en capitalisant sur ma valeur ajoutée - mon portefeuille client, ma connaissance du produit et du marché. Aujourd'hui, c'est mon job d'accompagner mes clients Européens et de les aider à créer des opportunités, développer leur réseau. Aux Etats-Unis, il faut s'investir énormément, essayer, échouer et se relever, avant de trouver le chemin vers le succès.


Cite nous une marque de lingerie que tu affectionnes particulièrement.

Je suis une grande fan de Livy – Lisa Chavy a vraiment su réinventer le produit lingerie et son parcours est une véritable success-story d'un point de vue business. Parmi les Français, j'aime beaucoup Implicite (groupe Simone Pérèle) – dont j’ai cocréé le concept de boutique, et Maison Lejaby qui a vraiment fait preuve d'une grande résilience et se réimposer comme leader sur le segment corseterie de luxe (la collection Automne-Hiver 2019 est à tomber !). Chez les petits nouveaux : j’aime beaucoup Undress Code et Atelier Amour – très jolie marque créée par Rachel Bouchon ex-Aubade et diplômée ICN 1999.


New-York ou Paris ? 

Les deux ! Je me sens chez moi aussi bien à Brooklyn qu’à Montmartre. J’ai la chance de rentrer régulièrement en France. Et quand je reste à Paris quelques jours, je retrouve avec plaisir mon ancien quartier et mes habitudes. New York est probablement la plus Parisienne des villes d’Amérique du Nord. A part la famille et les amis, la seule chose qui me manque vraiment ici c’est Picard et les rouleaux de pâte feuilletée Marie !


LA chose à faire à New-York ?

Embrasser le style de vie local en s’offrant une leçon de fitness ultra-trendy - Aerial Fitness, Fire yoga ... ou Surfset  (surf en salle) que je pratique depuis peu et je recommande vivement.


Que dirais-tu à un étudiant qui souhaiterait se lancer dans le monde du travail à l'étranger, à la fin de ses études ?

Go go go !  Une expérience à l'international - même de quelques mois - est un enrichissement à tous points de vue. Profitez des partenariats universitaires de l'école qui sont un vrai tremplin, surtout si vous visez les Etats-Unis, car le visa F-1 vous donne l’opportunité d'enchaîner sur une première expérience professionnelle dans la foulée. Les étudiants Français sont réputés pour leur excellence. Et ne soyez pas timides si votre accent anglais n'est pas parfait. Les étrangers l’adorent ! On m'a recommandé à plusieurs reprises de ne pas le perdre. A bon entendeur.... 




628 vues Visites

J'aime

  • New York
  • Lingerie
  • daniel hechter
  • FIT
  • icn business school
  • nancy
  • paris
  • Mode
  • Carlin
  • Eurovet Americas
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Vie de l'école

Jeunes diplômés prêts à se lancer dans l'entrepreneuriat ? Candidatez pour STAND UP ARTEM !

User profile picture

ICN ALUMNI

09 juillet

Actualités

60 ans après, la promo 1959 fait son retour à ICN Business School !

User profile picture

ICN ALUMNI

19 juin

Création d'entreprise

[ZOOM SUR] Maud OUVRARD (ICN SUP’EST + PGE 2012) et Cyrielle CARD (ICN SUP’EST + PGE 2014) croquent l’aventure Marinette à pleines dents !

User profile picture

ICN ALUMNI

09 mai