/medias/image/6735331755d4191197a0f2.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Arthur de Montmarin (ICN 2010) et "Le bon binôme"

Création d'entreprise

-

04/11/2015

Arthur de Montmarin (ICN 2010) a créé Le bon binôme. Découvrez son interview !
 
  • Professionnellement, quel parcours avez-vous suivi après ICN ?
"Après une expérience chez Henkel puis chez Yoplait en tant que Chef de produit marketing j’ai ensuite pris en charge le développement commercial et marketing d’IDS Santé, la filiale française d’un groupe mondial de communication santé.
Ayant toujours été passionné par la pédagogie j’ai repris des études (en cours du soir) en Ingénierie Pédagogique au CNAM pour développer une activité de formation. Je forme au marketing depuis maintenant deux ans des étudiants en Ecole de Commerce et des cadres en formation continue."

 
  • Pourquoi vous tourner vers l’entreprenariat aujourd’hui ?
"L’entrepreneuriat est une expérience passionnante ! Qui n’a jamais rêvé de lancer son activité, d’être indépendant, de fixer sa stratégie et surtout… d’avoir un métier qui a du sens ? L’autre avantage c’est que les jours se suivent et ne se ressemblent pas : je jongle constamment entre mes différentes casquettes : Ressources Humaines, Développement Commercial, Marketing, Compta. Je développe des compétences dans énormément de domaines.
Les ESC, et l’ICN en particulier nous ont à mon sens formé à cela : prendre des initiatives, s’engager et surtout être capable de toucher à tout et de bien s’entourer."

 
  • Comment vous est venue l’idée de votre entreprise ?
"Comme je vous le disais, la pédagogie m’a toujours passionné. A côté de mes études et de mon travail je donne depuis 10 ans des cours de soutien scolaire à des collégiens et lycéens. En 2013, je me suis aperçu que les parents rencontraient deux principaux problèmes quand ils cherchaient un soutien pour leurs enfants :​
  • Les organismes de soutien scolaire traditionnels ne garantissent pas d’avoir un professeur compétent (il n’y a pas de sélection : un bac +3 quelconque suffit) et proposent une offre confuse (frais d’inscription obscurs, minimum d’heures imposé etc.) 
    • Les professeurs trouvés par petites annonces sont souvent inexpérimentés, manquent de véritables méthodes de travail, peuvent abandonner les élèves en cours d’année, parfois à l’approche des examens.
C’est en partant de ce constat que j’ai décidé de créer Le Bon Binôme, pour aider les parents en leur proposant un soutien scolaire efficace, par des professeurs rigoureusement sélectionnés. J’ai alors intégré un incubateur pour concrétiser ce projet."
 
  • Quel est le concept du Bon Binôme ?
"Le Bon Binôme offre un soutien scolaire efficace pour permettre aux élèves d’atteindre leurs objectifs (brevet, bac, mention etc.). Nos trois mots clés : efficacité, simplicité et… plaisir d’apprendre !
Efficacité parce que nos professeurs sont issus de filière très sélectives (Classes Préparatoires, Grandes Ecoles de Commerce et d’Ingénieurs, Sciences-po, Médecine etc.) : ils transmettent donc de solides méthodes de travail aux élèves."
  • Simplicité : un conseiller pédagogique se déplace à domicile pour vous rencontrer.
"D’une part la rencontre directe avec l’enfant et les parents est essentielle (pour bien cerner les attentes des parents et la personnalité de l’enfant). Et d’autre part les parents n’ont pas forcément le temps de se déplacer / ou de trouver un professeur par eux-mêmes."
  • Pas de frais d’inscription obscurs, ou d’engagement contraignant.
"Enfin, mon expérience m’a prouvé que l’on réussit mieux lorsque l’on étudie avec plaisir. C’est pour cela qu’au-delà de la sélection rigoureuse de nos professeurs, nous portons un soin tout particulier à trouver LE bon professeur pour chaque élève en fonction de ses affinités, de ses projets d’étude et de sa personnalité, pour créer Le Bon Binôme."
 
  •   Quels sont les projets à venir pour la société et son développement ?
"Au-delà des services de soutien scolaire nous allons proposer dès 2016 une aide à la préparation des oraux d’examen et de concours. Les élèves sont en général mieux préparés aux écrits qu’aux oraux et perdent souvent des points à cause de cela, ce qui peut générer beaucoup de déception. En général 1 à 2 séances de coaching suffisent pour atteindre les objectifs fixés."
 
  • Pour en savoir plus :
"N’hésitez pas à visiter notre site : www.lebonbinome.fr
et à nous suivre sur Facebook, Twitter et Linkedin"

593 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Création d'entreprise

[ZOOM SUR] Maud OUVRARD (ICN SUP’EST + PGE 2012) et Cyrielle CARD (ICN SUP’EST + PGE 2014) croquent l’aventure Marinette à pleines dents !

User profile picture

ICN ALUMNI

09 mai

Création d'entreprise

Anaïs PENERANDA (ICN PGE 2016), créatrice de « Jamais sans lui » nous donne l’envie de voyager grâce à des sacs éthiques et responsables !

User profile picture

ICN ALUMNI

18 avril

Création d'entreprise

[ZOOM SUR] Martin Smodis (ICN PGE 2013), créateur de Cambusier

User profile picture

ICN ALUMNI

02 avril