/medias/image/6735331755d4191197a0f2.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Focus sur nos ambassadeurs : interview de Stéphanie L'Hôte (ICN 2011), ambassadrice Suisse

Interview

-

06/11/2017

 

Notre réseau est riche d’Alumni présents dans différents pays, différentes régions et différentes entreprises où ils sont parfois en nombre mais peu représentés, nous avons besoin de vous pour faire vivre le réseau au sein de ces entités.

Comment ? Pourquoi ? Nous avons demandé à Stéphanie L'Hôte (en photo ci-contre), ICN 2011, ambassadrice ICN Alumni pour la Suisse de témoigner sur son rôle. 

 

Quelle est votre motivation à occuper ce rôle d’ambassadeur en Suisse ?

Participant déjà à toutes les rencontres ICN du temps de l’ancienne ambassadrice ICN Suisse, lorsque celle-ci a démissionné, j’ai de suite décidé d’occuper ce rôle car je pense que c’est très important que le réseau d’alumni ICN soit bien représenté en Suisse. De plus, j’appréciais beaucoup les rencontres ICNs précédentes et c’est avec grand plaisir que j’ai pris ce rôle d’ambassadrice en Suisse qui demande également un grand investissent relationnel.

En quoi consiste concrètement ce rôle, quelle en est votre définition personnelle ?

 Ce rôle consiste en l’organisation de rencontres ICNs plusieurs fois par année. Pour l’instant ces rencontres ont lieu sur Genève étant donné qu’aucun ambassadeur n’existe encore sur Zürich mais j’espère que cette situation va changer avec l’arrivée d’une ambassadrice ICN d’un autre pays en région alémanique.

Quelle importance accordez-vous au networking, à titre personnel et/ou professionnel ?

Je pense que le réseau ICN peut beaucoup aider à trouver par exemple un stage ou un premier emploi en Suisse et j’en ai également profité grâce à un ancien ICN lors de mon arrivée en Suisse. De plus, beaucoup d’emplois en Suisse se trouvent grâce à des contacts et le réseau ICN étant important en Suisse, je pense qu’il est important de soigner son réseau car cela arrive régulièrement de trouver plusieurs ICNs dans la même société. De plus, j’attache beaucoup d’importance au networking et je participe à beaucoup de rencontres à titre professionnel ou personnel.

En tant qu’ambassadrice en Suisse, qu’avez-vous à apporter aux alumni ? En quoi pouvez-vous les aider, les guider ?

J’essaie d’organiser le plus souvent possible et selon l’agenda de chacun, des rencontres ICNs. De plus, j’essaie de mettre en relation des ICNs entre eux lors de ces rencontres afin de développer le réseau d’entraide ICN local. Lors de l’installation de nouveaux ICN en Suisse, je peux également leur fournir des informations sur le logement et les différentes démarches à suivre à leur arrivée.


Avez-vous un message à faire passer aux étudiants/diplômés d’ICN qui envisagent de travailler en Suisse ? Quels conseils leur donneriez-vous ?

Soyez les bienvenus au pays du Chocolat et de la Fondue. Beaucoup d’ICNs ne postulent pas en Suisse je pense de par la peur d’un coût de vie élevé.  Or, je pense qu’une expérience en Suisse est très profitable sur le plan international et étant donné que le français est majoritairement la langue surtout dans la région de Genève, cela ne peut faciliter que son entrée dans un pays inconnu. De plus, les petits suisses sont très gentils et les anciens ICNs sont là pour accompagner les nouveaux à leur arrivée.

Et si nous voyagions un peu… Pouvez-vous nous parler de la Suisse ? En quoi une expérience professionnelle en Suisse peut-elle être utile ?

La Suisse et plus particulièrement Genève, est une ville très internationale et je connais personnellement beaucoup de personnes venues s’expatrier en Suisse pour plusieurs années avant de continuer leur carrière ensuite dans un autre pays et qui sont revenues un jour pour le travail à Genève. Le cadre de vie à Genève est très agréable avec les montagnes environnantes et le lac. La qualité de vie  y est également très bonne. Par exemple, on trouve beaucoup de multinationales et d’organisations internationales à Genève et des expériences dans ces sociétés sont très appréciées des recruteurs. De plus, le fait que la langue soit le français rend la chose encore plus facile pour un expatrié français à son arrivée à Genève.

Comme Stéphanie L'Hôte, vous souhaitez vous aussi vous réunir avec les diplômés proches de vous ? Prenez contact avec l’ambassadeur existant ou devenez vous-même notre représentant et faites rayonner ICN au-delà de sa Lorraine natale !  Plus d’informations sur les ambassadeurs et clubs ICN Alumni sur la page dédiée à ce sujet.

911 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

[INTERVIEW VIDEO] Valentin RUZIC (ICN PGE 2016) Analyste Financier Junior chez Wormser

User profile picture

ICN ALUMNI

23 août

Interview

[INTERVIEW VIDEO] Léopold Huriet (ICN SUP'EST 2008 & PGE 2010)

User profile picture

ICN ALUMNI

25 juillet

1

Interview

Marion GOURDIN (ICN PGE 2006) lance son premier EP !

User profile picture

ICN ALUMNI

08 juillet

1