/medias/image/6735331755d4191197a0f2.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Gilles Haenel (EMBA 3), créé sa propre structure en gestion de patrimoine : interview

Création d'entreprise

-

04/09/2015

Interview de Gilles Haenel (EMBA 3), le 04/09/2015

Professionnellement, quel parcours avez-vous suivi après ICN ?

Après l’Executive MBA, j’ai fait une belle carrière dans de grands groupes industriels en France et à l’international. Lors de ma dernière expérience, ne m’étant pas reconnu, entre autres, dans la culture d’entreprise , j’ai alors effectué un bilan de compétences afin de faire un état des lieux sur ma carrière et d’identifier des opportunités. Est alors assez naturellement ressurgi un projet que j’avais éludé par le passé car je le pensais trop éloigné de mon parcours : faire du conseil en gestion de patrimoine. C’est ainsi que je suis retourné sur les bancs de l’école à Paris afin de suivre des cours de droit, de fiscalité et de finance. Une profonde réflexion personnelle me permet d’affirmer qu’après avoir réussi dans la vie, je souhaite maintenant réussir ma vie.


Pourquoi vous tourner vers l’entreprenariat aujourd’hui ?

Mon idée de départ était de rentrer comme salarié dans un petit cabinet de conseil en gestion de patrimoine avec l’objectif à moyen-long terme d’en devenir associé. Je m’étais fixé 3 critères de sélection : de bonnes compétences techniques, de bonnes solutions d’investissement et de très fortes valeurs éthiques. Après 6 mois de recherches entre Metz, Nancy et Strasbourg, n’ayant pas trouvé chaussure à mon pied, j’ai alors décidé de créer ma propre structure, que j’ai adossé à un groupe national reconnu. Ce dernier me fournit un support juridique et technique ainsi que les meilleures solutions d’investissement des marchés français et luxembourgeois. Quant au respect de mes valeurs, étant seul, il ne tient qu’à moi de les suivre ! L’entreprenariat n’était pas une fin en soi mais un passage obligé.


Comment vous est venue l’idée de votre entreprise ?

Ayant personnellement eu recours à un conseiller en gestion de patrimoine il y a quelques années, ce dernier m’a alors permis de découvrir son métier au-delà de l’idée que je m’en faisais. Il m’a accompagné dans la résolution de certaines problématiques que mes interlocuteurs traditionnels ne savaient pas traiter et après plusieurs dossiers montés avec lui, une simple question m’est venue très naturellement : «  et si moi aussi je pouvais aider les autres comme lui m’avait aidé ? »


Quel est le concept de votre société, de vos produits et services ?

L’accompagnement en matière de gestion de patrimoine, c’est avant tout du conseil. Dans ce cadre, j’assiste et guide de façon objective et impartiale le client dans la gestion de ses affaires financières et de son patrimoine en fonction de ses objectifs, de son profil et de son mode de vie. Cette approche s’adresse aussi bien à des particuliers qu’à des chefs d’entreprise. Toute ma valeur ajoutée réside dans ma capacité à travailler en architecture totalement ouverte (avec tous les intervenants du marché). En effet, n’ayant pas intérêt à proposer une solution plutôt qu’une autre, j’ai la liberté de proposer une réponse personnalisée et sur-mesure, en toute objectivité et dans l’intérêt du client. Fondamentalement, il ne s’agit pas d’une prestation mais d’un partenariat.

Mes activités : transmission de patrimoine, réduction des droits de succession, réduction de l’impôt sur le revenu et de l’ISF, préparation de la retraite, gestion d’actifs, ingénierie immobilière, courtage et renégociation de crédits immobiliers personnels et professionnels, optimisation de la rémunération du dirigeant, réduction de l’impôt sur les plus-values de cession, placement de trésorerie, réduction de l’impôt sur les sociétés…


Quels sont les projets à venir pour la société et son développement ?

Avec l’augmentation de la pression fiscale, la défaillance programmée des régimes de retraite et une complexité grandissante de la fiscalité et des produits financiers, j’estime que le métier a de beaux jours devant lui. Aujourd’hui, les interlocuteurs traditionnels ne savent plus répondre à ces problématiques. A terme, en complément d’une clientèle traditionnelle, je souhaite également proposer ma plus-value dans les profils internationaux (les expatriés français et les étrangers résidants en France) ainsi que dans les profils industriels car mon expérience passée me permet de parler le même « langage » qu’eux.
Les premières années, je vais forcément faire plus de relationnel que de technique. Je souhaite uniquement travailler par le bouche à oreille et grâce aux recommandations des clients satisfaits. Il y a un travail de fond conséquent à effectuer qui sera certes plus long mais ma relation avec les clients sera de meilleure qualité et plus durable. Je suis persuadé que travailler avec éthique et valeurs portera ses fruits à long terme.


Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter Gilles via l’annuaire en ligne.
 

 
 

179 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Création d'entreprise

[ZOOM SUR] Maud OUVRARD (ICN SUP’EST + PGE 2012) et Cyrielle CARD (ICN SUP’EST + PGE 2014) croquent l’aventure Marinette à pleines dents !

User profile picture

ICN ALUMNI

09 mai

Création d'entreprise

Anaïs PENERANDA (ICN PGE 2016), créatrice de « Jamais sans lui » nous donne l’envie de voyager grâce à des sacs éthiques et responsables !

User profile picture

ICN ALUMNI

18 avril

Création d'entreprise

[ZOOM SUR] Martin Smodis (ICN PGE 2013), créateur de Cambusier

User profile picture

ICN ALUMNI

02 avril