/medias/image/6735331755d4191197a0f2.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait de Philippe ALBANI (ICN PGE 1994) et Directeur des Relations Entreprises à ICN BS

Revue de presse

-

18/12/2018

SOURCE : LE RÉPUBLICAIN LORRAIN 14/12/2018
Voir l'article en ligne

Philippe Albani, ICN en lettres capitales

Messin d’origine, de cœur et de raison, Philippe Albani cultive cet atavisme par passion pour une ville, un département, une région. Fierté teintée d’émotion et d’humilité. S’étant un temps éloigné de l’est de la France pour mieux y revenir, l’actuel directeur des relations entreprises d’ICN fait partie de ces personnalités consensuelles qui œuvrent avec discernement et ambition pour le développement du sillon lorrain.

Installé à Nancy, il assure l’interface avec le campus messin d’ICN, en construisant des synergies pédagogiques entre les deux sites : « cette complémentarité participe à la consolidation d’un devenir commun ».

Poser ses valises en Lorraine

Au terme de brillantes études, au lycée Georges de La Tour puis à Fabert en Prépa HEC, ce messin pur sucre passe une première fois par la case ICN, début des années 1990. Ayant cumulé avec succès les concours d’entrée aux écoles de management de Lille, Bordeaux, Marseille ou Reims, il opte finalement pour l’école nancéienne « d’abord pour sa notoriété et ensuite afin de poursuivre ma route dans ma région natale ». Trois ans fructueux, avec à la clé, le sésame qui lui ouvre les portes du marché du travail dans la filière des arts graphiques « chargé du développement commercial et marketing dans une PME à Milan ». Une expérience de deux années salutaires lui permettant de transformer aisément l’essai, au sein du Groupe La Poste en Alsace, « en charge des services courrier et colis à destination des entreprises », un parcours de six années bien remplies « avec un objectif avoué : reposer mes valises en Lorraine ». Vœu exhaussé dans un premier temps à Epinal, puis à Nancy comme directeur des ventes en charge de la présence territoriale du groupe, puis directeur commercial attaché à la Banque Postale de Lorraine Sud. L’occasion rêvée de reprendre contact avec ICN, comme membre de jury lors des concours ou comme intervenant expert sur le plan pédagogique. En 2012, Philippe Albani rejoint à temps complet l’équipe dirigeante de l’école : « la quadrature du cercle en 20 ans ». Etonnante destinée pour ce commercial avant-gardiste qui a toujours su gérer les équilibres entre les métiers rattachés au terrain et le rôle affirmé de manager. Ce retour à ICN a été pour Philippe Albani un acte de reconnaissance, à double titre : « la conscience du parcours accompli, depuis mon diplôme et l’envie de rendre à cette école une part de ce qu’elle m’a apporté ».
 Croquant à pleines dents le fruit de ses réflexions, Philippe impulse d’emblée une énergie démultiplicatrice tournée vers le monde des entreprises : « un challenge gagnant-gagnant pour les étudiants et leurs maîtres de stage qui, à terme, deviendront leurs futurs employeurs ». Les étudiants d’ICN étant très sollicités, les conventions signées avec les sociétés partenaires assurent en fait « la pérennité des liens et la montée en puissance de nos étudiants ».
 Une synergie bien pensée, renforçant par la même le phénomène de proximité « en particulier en Moselle autour de notre campus messin et l’adaptabilité de nos diplômés à la réalité économique du territoire. ».
 Trois axes majeurs balisent cette stratégie de relations avec les entreprises « la qualité pédagogique, la facilité de l’insertion professionnelle en formation initiale et la pertinence d’une prestation sur-mesure bien en phase avec l’attente des entreprises ».

Metz en pole position

Pour le premier stade, l’intervention de représentants du monde du travail dans l’école est capitale, au même titre que les visites en entreprises et les propositions d’études ou de missions pour certaines entreprises. C’est le cas notamment avec Manuloc pour une opération « coup de poing » ou Altran avec un atelier annuel pour des étudiants branchés sur l’ingénierie. Offres de stages dans d’autres établissements comme le Printemps, Ikea, la BPALC, GL Events ou Foncia. Pour la seconde aspiration liée à l’insertion, le site de Metz se situe en pole position pour certaines spécialités comme l’univers bancaire, la distribution ou la logistique avec des contrats en apprentissage (six semaines en entreprise, six semaines à ICN) procurant les avantages de ce statut, salaire pour l’intéressé, aucun frais de scolarité et reversement de la taxe d’apprentissage à ICN pour accompagner la démarche. Encore plus en profondeur, les actions menées avec des grands organismes comme les services de secours du SDIS 57 qui accueille des étudiants en immersion avec leurs professeurs dans le contexte des centres d’urgence des sapeurs-pompiers. L’UE 57, ancien Médef, dans le cadre de son projet « employeurs engagés » prévoit d’offrir des possibilités d’approches concrètes pour les étudiants dans les entreprises adhérentes.

 

Objectif Top 10

Un éventail de possibilités qui positionne véritablement Metz comme un fer de lance du développement d’ICN en Lorraine. Plus de 200 étudiants suivent leur cursus dans cette structure qui prépare au Bachelor (Bac +3), à la formation continue et donc à l’apprentissage de niveau Bac+5. « Nous accueillons d’autre part, dans des sessions spécifiques, des salariés en entreprise pour des formations sur-mesure, en particulier au niveau de l’encadrement et des managers ». Sans oublier bien sûr l’Executive MBA, programme d’excellence tourné vers l’international qui apparaît comme une approche pertinente du management et de la stratégie dans les entreprises. « La situation géographique en zone transfrontalière en fait une plateforme adaptée au cœur d’un tissu économique dense ». Autant de projets qui motivent tout particulièrement Philippe Albani, l’enfant du pays, conscient de la nécessité évidente d’évoluer pour éviter toute forme de stagnation : « nous sommes suivis de près par les organismes d’accréditation ». Actuellement dans le Top 15 français, l’école souhaiterait entrer au plus vite dans le Top 10, tout en renforçant son positionnement dans le classement des Business Schools publié chaque année par le Financial Times mais également au sein de l’Association Internationale des MBA, en matière de label qualité. Des ambitions affichées avec clarté qui s’inscrivent en lettres d’or dans le « road book » de Philippe Albani : « aventure passionnante fondée sur le respect de l’humain et la valorisation des connaissances ». Une charte d’excellence qui s’inscrit parfaitement dans la culture et le savoir-faire du plus enraciné des dirigeants d’ICN.

Texte : Christian MOREL

Photos : ICN


287 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Revue de presse

Greg SAND (ICN PGE 2003) et Moustache Bikes à l'honneur dans les Echos !

User profile picture

ICN ALUMNI

20 novembre

Revue de presse

Retrouvez l'article de Philippe Roy (ICN DESS 1994) dans Les Echos Solutions !

User profile picture

ICN ALUMNI

13 novembre

Revue de presse

Un prix Créatrice d'entreprise 2019 pour les diplômées fondatrices des biscuits bavards by Marinette !

User profile picture

ICN ALUMNI

08 novembre