/medias/image/6735331755d4191197a0f2.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

SOS FUTUR : une entreprise avec de l'allure !

Création d'entreprise

-

30/05/2017

Mercredi 24 mai, ICN Alumni est allée à la rencontre de Martin Thiriau (ICN 2014), président et fondateur de SOS FUTUR.
L'occasion de l’interroger sur son parcours et de récolter quelques précieux conseils de jeune entrepreneur.




 
Pourquoi avoir choisi le double diplôme de l’Ecole des Mines et d’ICN Business School ?
"J’avais envie de créer ma propre entreprise. Après mon bac, je me suis dit qu’intégrer une école de commerce pouvait être une amorce afin de devenir entrepreneur. Le fait qu’ICN proposait le double diplôme avec les Mines m’a convaincu, j’ai donc choisi cette formation."

Quels sont les 3 points forts que vos études vous ont apporté ?
"L’enseignement généraliste proposé aux étudiants. Cela nous permet d’obtenir des connaissances dans divers domaines et sur différents aspects.
L’ouverture d’esprit, grâce aux ateliers ARTEM. J’ai eu l’occasion de rencontrer des commerciaux, des artistes et des ingénieurs, ces rencontres m’ont permis de découvrir tous ces corps de métiers.
L’école ayant l’avantage d’être assez communautaire, la rencontre se fait d’autant plus facilement, d’une part pour se créer un réseau mais également pour s’orienter vers divers horizons."

Qu’est-ce qui vous a convaincu de lancer et de créer SOS FUTUR ?
"Au cours de mes études, ce projet me semblait plus présent : le fait d’acquérir cette double compétence à la fois commerciale et en ingénierie, m’a permis de développer plus facilement cette idée. Le PEEL (Pôle entrepreneuriat des étudiants de Lorraine) a été comme un véritable déclic et a accentué mes convictions."

Ce qui vous passionne le plus dans votre profession ?
"C’est de pouvoir rendre service aux autres. L’assistance dans le domaine de l’informatique car c’est avant tout ma passion, et le fait de la partager avec des personnes cela me motive davantage. Mais le plus important quand on est entrepreneur, c’est qu’aucune journée n’est pareille. On se réveille le matin sans savoir ce qu’on va accomplir dans la journée."

Quelles technologies utilisez-vous ?
"On développe beaucoup de solutions logicielles. D’une part nous avons notre propre logiciel de prise de contrôle à distance (pour des raisons de sécurité informatique) ; et d’autre part les technologies Web, site internet et CRM en ligne (logiciel de relations clients)."

Quel public ciblez-vous ?
"Nous ciblons les particuliers pour pouvoir transmettre notre savoir-faire à la « silver économie ». Nous travaillons avec des associations, cela nous permet de nous faire connaître et d’instaurer de la confiance dans nos partenariats."

Envisagez-vous d’étendre votre zone d’activité ?
"Nous essayons de nous implanter dans la Région Lorraine pour tisser de nombreux partenariats ce qui nous permet de préserver une certaine crédibilité. Nous développons également l’assistance à distance grâce à notre logiciel qui nous permet de ne pas avoir de frontières géographiques."

Avez-vous un projet en vue pour SOS FUTUR ?
"En ce moment, nous sommes en train de mettre en place des ateliers pour les seniors dans les communes aux alentours de Nancy. Ils ont pour but de favoriser l’accès et l’utilisation des nouvelles technologies pour les personnes ayant le plus de mal à les utiliser. Tout cela en étroite collaboration avec nos différents partenaires (ONPA notamment)."

Pourquoi le choix de ce statut d’entreprise ?
"Lorsque j’ai voulu fonder SOS FUTUR, j’ai été accompagné par le PEEL en débutant en auto-entreprise ce qui est relativement facile et rapide. Puis une fois associé il est important de choisir un statut. Des cours de droit d’ICN à la rencontre avec les experts comptables du PEEL le choix de la SAS s’est rapidement opéré."

Vous avez participé au concours AGING 2.0. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?
"AGING 2.0 c’est avant tout un concours mondial qui a pour but de promouvoir le vieillissement des sociétés afin de trouver des solutions. Notre participation a permis d’avoir des avis externes sur la comptabilité, l’administratif et la visibilité. Les concours permettent aussi de se faire connaître de publics différents."

De quels réseaux faites-vous partie sur Nancy ?
"Je fais partie du PEEL, de Promotech, du Club entrepreneurs d’ICN Alumni, le MOUVES et de l’incubateur des Mines de Nancy."

Quelles ont été vos difficultés pour la création d’entreprise ?
"Quand je me suis présenté au PEEL nous étions une trentaine d’étudiants entrepreneurs avec tous des projets différents. Chaque expérience a permis de nous conseiller les uns les autres et aussi de ne pas être seuls.
Ensuite, j’ai suivi l’exemple d’un collègue des Mines qui était à l’incubateur, j’ai obtenu un poste de travail à l’incubateur des Mines également pour pouvoir entamer mon activité.
A la suite de quoi je me suis associé avec un collègue ce qui m’a permis d’obtenir une motivation extérieure. Cela m’a permis d’avoir un rythme de vie et d’être entouré.
De plus, les aspects administratifs et comptables sont assez rébarbatifs mais il faut tout de même s’y confronter. L’essentiel est de savoir se remettre en question, prendre du recul lorsqu’une idée n’est pas fructueuse et d’améliorer et aménager au mieux son projet."

Que diriez-vous aux jeunes diplômés qui hésitent encore à se lancer dans l’entrepreneuriat ? 
"Quand on sort de la vie étudiante, on a en quelque sorte rien à perdre, c’est le meilleur moment pour entreprendre, pour acquérir une expérience. On a toujours la possibilité de trouver des personnes pour nous accompagner. Que l’idée soit innovante ou pas, le plus important est de ne pas négliger l’approche.
On est aussi très bien entouré quand on se lance dans l’entrepreneuriat, il y a beaucoup plus de structures qui accompagnent qu’à l’époque." 
 
Site officiel : https://www.sos-futur.fr/
Adresse postale :
92 Rue Sergent Blandan
Mines Nancy
54000 NANCY
 
Adresse mail : contact@sos-futur.fr
 
Facebook : https://www.facebook.com/SOSFutur
Twitter : https://twitter.com/SOSFutur
Blog : https://www.sos-futur.fr/blog
 

386 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Création d'entreprise

[ZOOM SUR] Maud OUVRARD (ICN SUP’EST + PGE 2012) et Cyrielle CARD (ICN SUP’EST + PGE 2014) croquent l’aventure Marinette à pleines dents !

User profile picture

ICN ALUMNI

09 mai

Création d'entreprise

Anaïs PENERANDA (ICN PGE 2016), créatrice de « Jamais sans lui » nous donne l’envie de voyager grâce à des sacs éthiques et responsables !

User profile picture

ICN ALUMNI

18 avril

Création d'entreprise

[ZOOM SUR] Martin Smodis (ICN PGE 2013), créateur de Cambusier

User profile picture

ICN ALUMNI

02 avril